La citerne de gaz en copropriété : fait-elle partie des charges récupérables ?

par Alexandre

Dans les copropriĂ©tĂ©s, il existe deux systĂšmes de chauffage : le chauffage collectif ou individuel. Bien souvent, ce sont les chaudiĂšres au gaz qui sont les plus rĂ©pandues. Que ce soit du gaz de ville ou du propane, cette Ă©nergie est particuliĂšrement avantageuse en collectivitĂ©. Performante et confortable au quotidien, elle ne fera pas grimper la facture des charges communes. Mais si le propriĂ©taire a installĂ© une citerne de gaz, qui doit payer ? Le locataire ? Comment calculer les charges rĂ©cupĂ©rables par le propriĂ©taire ? On vous explique tout ! 

La location d’une citerne de gaz est-elle Ă  la charge des locataires ou des propriĂ©taires ? 

Lorsqu’un propriĂ©taire loue son bien et qu’il ne rĂ©side plus dans la copropriĂ©tĂ©, il continue de payer des charges. Toutefois, certaines d’entre elles sont des charges dites rĂ©cupĂ©rables ou locatives. Le propriĂ©taire peut donc en rĂ©clamer une partie Ă  ses locataires. Parmi ces charges rĂ©cupĂ©rables, on retrouve par exemple l’entretien des parties communes (intĂ©rieures et extĂ©rieures), l’ascenseur, les taxes d’enlĂšvement des ordures mĂ©nagĂšres, etc. Mais qu’en est-il de la citerne de gaz ? C’est trĂšs simple : seuls la location ou l’abonnement de la citerne sont payĂ©s par le propriĂ©taire ou le bailleur. Les livraisons de gaz en citerne restent quant Ă  elles Ă  la charge du locataire. En cas de litige avec votre propriĂ©taire, sachez qu’il faut se rĂ©fĂ©rer au dĂ©cret du 26 aoĂ»t 1987. Celui-ci reprend toutes les charges qui sont dues par le locataire. Cette liste Ă©tant limitative, certaines charges ne sont pas rĂ©pertoriĂ©es. 

Comment fonctionne une citerne de gaz en copropriĂ©tĂ© ? 

Charges citerne de gaz en copropriété

D’un point de vue technique, la citerne doit ĂȘtre raccordĂ©e Ă  la chaudiĂšre de la copropriĂ©tĂ©. GrĂące aux tuyaux souterrains, elle pourra alimenter la chaudiĂšre commune et chauffer l’ensemble des logements. Cette citerne contient du propane, un gaz de pĂ©trole liquĂ©fiĂ© plus connu sous le nom de GPL. Il faudra ensuite dĂ©terminer le volume de la citerne en fonction de la consommation collective, ainsi que de l’espace du rĂ©servoir. La consommation peut ĂȘtre individualisĂ©e ou non, mais les chaudiĂšres collectives permettent souvent un vrai gain de place. Quant Ă  la gestion du chauffage, elle sera centralisĂ©e et gĂ©rĂ©e par le syndicat de copropriĂ©tĂ©. C’est ce qui permettra de mutualiser les coĂ»ts entre les copropriĂ©taires, notamment pour l’installation. 

Quels sont les avantages et les inconvĂ©nients d’une citerne au gaz ? 

La question du mode de chauffage revient toujours, que vous soyez en maison ou en copropriĂ©tĂ©. Faut-il privilĂ©gier du chauffage Ă©lectrique ou du gaz propane ? Comment choisir ? En pesant le pour et le contre ! Commençons par le positif avec les points forts du chauffage au propane : 

  • Le gaz propane est disponible partout en France, mĂȘme dans les zones difficiles d’accĂšs qui ne sont pas raccordĂ©es au gaz de ville ; 
  • Il s’agit d’une source d’énergie polyvalente qui ne s’utilise pas seulement pour le chauffage, mais aussi pour la cuisson et l’eau chaude ; 
  • Le gaz propane possĂšde un trĂšs bon rendement Ă©nergĂ©tique, ce qui le rend particuliĂšrement Ă©conomique ; 
  • Les citernes de gaz rĂ©sistent aux alĂ©as climatiques et ont une durĂ©e de vie d’environ 30 ans, permettant ainsi d’amortir les frais d’installation ; 
  • Il existe des citernes avec une capacitĂ© de stockage importante afin de rĂ©pondre aux besoins de la copropriĂ©tĂ©. 
  • Comme le systĂšme de chauffage parfait n’existe pas, il y a forcĂ©ment quelques inconvĂ©nients Ă  prendre en compte : 
  • Un prix un peu Ă©levĂ© puisque le propane est indexĂ© sur celui du pĂ©trole ; 
  • Une empreinte Ă©cologique plus importante qu’un chauffage au bois, mĂȘme si le propane reste moins polluant que le fioul ; 
  • Certains fournisseurs ne sont pas toujours transparents sur les prix ou les enlĂšvements de citerne ; 
  • Les frais d’installation, de location et de livraison sont parfois Ă©levĂ©s, mais ils peuvent ĂȘtre partagĂ©s entre les rĂ©sidents de la copropriĂ©tĂ©. 

Faut-il privilĂ©gier une citerne enterrĂ©e ou une citerne aĂ©rienne ? 

Il existe deux types de citernes : celles qui peuvent ĂȘtre enterrĂ©es, et celles qui sont installĂ©es en surface. En copropriĂ©tĂ©, ce sont souvent les citernes de gaz enterrĂ©es qui sont favorisĂ©es. Elles prennent moins de place, sont plus discrĂštes et plus durables. Les rĂšgles de sĂ©curitĂ© sont aussi moins contraignantes. Il faudra simplement penser Ă  l’entretien obligatoire qui doit s’effectuer tous les 40 mois.

Vous avez des questions ?

Vous souhaitez diminuer votre facture de gaz propane ? Votre contrat arrive bientĂŽt Ă  Ă©chĂ©ance ? Nous rĂ©pondons gratuitement Ă  vos questions au ☎ 09 75 18 63 05 du lundi au vendredi de de 9h30 Ă  18h (appel non surtaxĂ©). Alors n’hĂ©sitez pas !

Ça va vous intĂ©resser

Partagez votre expérience sur le gaz propane

En utilisant ce service, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent de personnaliser votre navigation et d’amĂ©liorer les performances du site. Accepter Lire plus